Montpellier : Broc Café

ADRESSE

2 boulevard Henri IV, 34000 Montpellier

DESCRIPTION
Étage du Broc Café (source: Broc Café, avec leur autorisation)

Un café-restaurant juste en face du Jardin des Plantes avec une terrasse sympathique et plusieurs salles où bosser tranquillement, notamment le dimanche quand l’université et les bibliothèques sont fermées et que l’envie (ou plutôt la nécessité) de travailler se fait sentir.

On peut y travailler en solo aussi bien qu’en groupe ; et la proximité avec la BU Saint-Charles permet de combler tout besoin bibliographique inopiné.

AVANTAGES
  • La carte généreuse et les prix raisonnables, avec des serveurs qui ne poussent pas à la consommation
  • Des salles lumineuses
  • Un intérieur dépeuplé dès que le soleil pointe le bout de son nez (c’est-à-dire 95% du temps à Montpellier)
  • La proximité avec le tram + la BU Saint Charles
INCONVÉNIENTS
  • Très fréquenté le midi et le soir
  • Peut s’avérer bruyant
  • Des sièges pas vraiment au top du confort
  • Pas de prises
Potrait de l'autrice, Alice Marion-Ferrand
Alice Marion-Ferrand

Paris: quelques cafés parisiens où écrire sa thèse

Chaque jour, les doctorants parisiens disparaissent mystérieusement sous terre, plongeant dans les entrailles de la BnF. Par-delà ses interminables escalators, le tapis rouge calfeutre les pas qui mènent vers la fourmilière universitaire la plus singulière de la ville. Le dos cognant contre les lourdes chaises, les yeux éblouis par les microfiches et les oreilles encombrées de boules Quies, chacun s’affaire à la préparation de sa thèse.

Soudain, les gargouillements viennent briser la douce mélodie des crissements feutrés et des reniflements réguliers. Il est l’heure de se restaurer et de regagner les « clubs », qui n’ont rien du repaire molletonné britannique, ou les deux cafés aux noms alarmants : Le Café du Temps et Le Café des Nombres. Quoi de plus inquiétant en effet que ces rappels du temps qui file et du nombre de pages à rédiger ? Voilà pourquoi, pendant mon doctorat, j’ai préféré rédiger à l’air libre et au niveau de la mer, jetant mon dévolu sur les cafés. Après des années passées à écumer les terrasses, je vous propose une petite cartographie de mes lieux préférés où écrire sa thèse.

A terrace with a view

La meringue qui évite de devenir foldingue

Si l’expression « a room with a view » fait désormais office de légende instagram mi-vantarde mi-touristique, je crois pourtant qu’E. M. Forster confirmerait qu’une vue dégagée offre le meilleur cadre possible pour la rédaction. La vue d’un peu de verdure, d’un enfant qui joue, ou même, plus prosaïquement, celle d’un pigeon en quête de sa pitance m’a toujours apporté un salutaire répit lorsque je m’efforçais de nouer mes transitions. Au Square Trousseau, le café demeure certes trop cher (3 euros), mais est accompagné d’une meringue maison qui apporte indubitablement les glucides nécessaires aux cerveaux en ébullition. La terrasse, qui donne sur un joli square, est exemplairement calme pendant l’après-midi et les serveurs ne poussent guère à la consommation. Le Square Gardette offre un cadre similaire, pour un café moins onéreux mais sans friandise. La Seine, petite terrasse paisible, ouvre quant à elle sur le charmant port de plaisance de l’Arsenal.

Un kawa pour nada

Le doux fumet des neurones en surchauffe

Trois autres lieux, cependant, ont vu ma thèse prendre forme sans creuser les trous parfois béants de mon porte-monnaie. Le Penty, sur la jolie petite place du marché d’Aligre, propose l’un des cafés les moins chers de Paris, ainsi qu’un thé à la menthe maison (pignons compris) pour une somme modique. Le 2bis, plus bruyant et rive gauche, demeure également l’un des meilleurs rapports qualité prix de la capitale. Mieux vaut s’y rendre le matin, car la fin d’après-midi voit les badauds en quête d’Happy Hour s’y ruer. La terrasse des Nautes, sur les quais de Seine, permet quant à elle de contourner entièrement la question du prix. Les tables et bancs sont accessibles en journée, tandis que le bar est fermé jusqu’à 17h00. Libre à vous d’emporter votre thermos et votre goûter préféré pour rédiger face au fleuve.

Quartier libre au Quartier latin

Bête sauvage en terrasse

Si vous aimeriez retrouver l’ambiance de vos années de premier cycle, plusieurs terrasses du 5earrondissement pourront combler vos élans nostalgiques. Au Petit Café, à l’abri de la circulation place de l’Ecole polytechnique, ou au Comptoir du Panthéon, en haut de la rue Soufflot, vous tiendrez compagnie aux étudiants qui préparent – plus ou moins sagement, il est vrai – leurs concours ou leurs partiels. L’occasion également de retourner dévaliser les rayons de Gibert ou de faire un tour par la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

Un Americano à Paris

Walden-sur-Seine

Votre amour du café confine peut-être toutefois à l’obsession. Auquel cas, certains coffee shops parisiens n’ont rien à envier à leurs équivalents américains. Rue Faidherbe, les baristas de Kabane vous proposent les meilleurs crus internationaux, ainsi que des pâtisseries gluten-free et vegan. La Caféothèque, dans le Marais, s’avère également un lieu de choix pour les amateurs de torréfaction subtile.

Troquer les livres contre les troquets

Flyer surprise à l’Arsenal

Enfin, lorsqu’on souhaite combiner les ressources de la bibliothèque de l’Arsenal et la fraîcheur du plein air, la terrasse de Chez Margot, boulevard Henri IV, comprend des prises où charger vos ordinateurs, tandis que celle du Temps des Cerises, rue de la Cerisaie, paraît sortir d’une carte postale.

Voilà de quoi s’aérer avant de regagner les tréfonds du Rez-de-Jardin où, malgré tout, les distributeurs automatiques distillent sans relâche un café instantané.

Les adresses

4ème

  • Les Nautes, 1 Quai des Célestins
  • Chez Margot, 25 bis boulevard Henri IV
  • Le Temps des Cerises, 31 rue de la Cerisaie
  • La Caféothèque, 52 rue de l’Hôtel de Ville

5ème

  • Le Petit Café, 6 rue Descartes
  • Le Comptoir du Panthéon, 5 rue Soufflot
  • Le 2bis café, 2 bis rue des Écoles

11ème

  • Square Gardette, 24 rue Saint-Ambroise

12ème

  • Square Trousseau, 2 rue Antoine Vollon
  • Le Penty, 15 rue Emilio Castelar
  • La Seine, 32 ter boulevard de la Bastille

Amélie Derome
Amélie Derome

Paris: Nuage Café

Adresse

14, rue des Carmes 75005 PARIS

Description

nuage café - paris
Nuage café à Paris (credit: Nuage Café; with permission from Nuage Café)

Très joli café dans le Quartier Latin, à l’architecture originale, avec à la fois des espaces assez ouverts et des alcôves chaleureuses. On paye à l’heure ou à la journée un forfait qui donne accès aux différents espaces, au wifi, à des jeux, mais surtout…aux boissons et goûters du comptoir gourmand. Avis aux doctorant-es qui carburent à la caféine et au sucre, et sont en quête d’une ambiance conviviale et détendue.

nuage café - paris
Alcôve (credit: Nuage Café; with permission from Nuage Café)

L’endroit est idéal pour diverses tâches en solitaire (préparer ses cours, prendre des notes, effectuer des tâches administratives, répondre à ses emails…) mais aussi pour travailler en groupe, ce qui n’est pas habituel pour un café. On apprécie aussi de pouvoir faire un tour par les multiples librairies environnantes où l’on peut refaire ses stocks d’ouvrages et de fournitures. D’une pierre plusieurs coups, donc! 

Avantages

Originalité et centralité du lieu; boissons et goûters en libre accès; bon café; atmosphère détendue; solitude dissipée; affluence affichée en live sur leur page web; ouvert toute la semaine.

Inconvénients

Accès payant; peut être bruyant pour les adeptes du silence absolu.

Louise McCarthy
Louise McCarthy
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search