Paris: Bibliothèque Nationale de France, “Cartes & Plans” (2e arr.)

Il y a quelque chose d’ironique à avoir besoin d’un guide pour trouver sa route jusqu’au département des Cartes et Plans. Mais voici tout de même de quoi faciliter votre venue dans les nouveaux locaux du département.

Au préalable

Réservez une place et des documents depuis votre espace BNF en ligne. Attention, comme sur le site François-Mitterrand, les salles de lecture sont fermées le lundi avant 14h.*

BNF - bibliothèque - paris
Le Jardin Vivienne vu du bâtiment des Cartes&Plans (crédit; Louise McCarthy)

Muni·e de votre pass recherche, rendez-vous sur le site Richelieu de la BNF. L’entrée par le portail de la rue Vivienne sera plus commode, même s’il peut y avoir des touristes: vous reconnaîtrez les lieux à la grande cour et à ses palmiers (le Jardin Vivienne). Une fois les contrôles de sécurité passés, laissez le bâtiment principal sur votre droite et dirigez-vous vers la gauche.

Approchez de la porte dans l’angle, et scannez votre pass recherche pour débloquer la porte. Les « Cartes et Plans » (code CPL lors des réservations en ligne) sont au 6e étage, accessible par les escaliers blancs en colimaçon, ou par l’ascenseur (sur la gauche, derrière les piliers).

Rites d’entrée

BNF - Richelieu - Paris
L’entrée des Estampes/Cartes&Plans (crédit: Louise McCarthy)

Passez les hautes portes des « Estampes » (il faut tirer celle de gauche vers soi) et transmettez votre carte BNF à l’accueil dont le bureau sera directement sur votre gauche. En échange de votre carte, vous obtiendrez une clef et une plaque comportant un numéro. La clef vous permet d’ouvrir un casier dans la salle en face des « Estampes ». Si vous avez des sacs de taille importante ou une valise, mieux vaut avoir laissé ses affaires dans les casiers plus volumineux à l’accueil du site Richelieu, dans le bâtiment en face. Une fois débarrassé·e de vos affaires, apportez votre plaque numérotée au bureau au bout de la salle des Estampes où vous collecterez vos documents. Prenez ensuite place à la table indiquée.

A noter

  • bibliothèque - paris
    Ouvrages en libre accès aux Cartes&Plans (crédit: Louise McCarthy)
    Vous ne pouvez pas apporter de nourriture, de boissons ou même votre manteau, quoiqu’il soit encore permis de garder ses vêtements.
  • L’accès à certains ouvrages est soumis aux conditions de réservation de la BNF. D’autres volumes sont directement accessibles en salle.
  • Depuis le 4 mars, la BNF renforce son dispositif de sécurité, ce qui implique désormais de montrer patte blanche en sortant (vérification de l’ordinateur, de sa pochette, carnets…).
  • Il ne fait pas très chaud dans cette salle de travail, mais les chaises sont autrement plus confortables que celles du site François-Mitterrand.
Les +
  • Le Jardin Vivienne pour une pause ensoleillée
  • La salle Ovale et la Salle Labrouste: des alternatives sympathiques à proximité
  • Le passage Vivienne, le Palais Royal et autres lieux connus tout près du site
  • Les délicieux cookies de ‘The Coffee’

*Pour un guide vers les salles de lecture du site Mitterrand, cliquer ici.

Le site des Cartes & Plans: https://www.bnf.fr/fr/departement-cartes-et-plans

Louise McCarthy
Louise McCarthy

 

Londres: British Museum (‘Prints & Drawings’)

Certaines institutions sont bien connues pour leurs expositions publiques, mais tous leurs trésors ne sont pas en vitrine. En effet, la pierre de Rosette et autres larcins impériaux muséifiés ne représentent pas le seul intérêt du monumental British Museum. Voici donc un court guide pour se rendre dans l’un des espaces plus secrets de ce musée: les salles de travail du département des ‘Prints & Drawings’.

Au préalable

 

British Museum - reading room - research
Identification des documents à consulter (credit: Louise McCarthy)

Comme souvent, le point de départ est sur internet et il faut réserver sa place en avance (quelques semaines suffiront). Après avoir identifié les documents désirés, il suffit d’envoyer un email à l’adresse indiquée, avec leur formulaire dûment renseigné en pièce jointe. Il faut avoir repéré le titre et le code de chaque document, et établi sa liste de 15 items maximum.

Horaires


Attention, les salles de travail ne sont ouvertes que les mercredi, jeudi et vendredi, de 10h30 à 16h. Vous serez mis·e à la porte pour une pause déjeuner obligatoire de 13h à 14h. Il est possible de laisser ses affaires au vestiaire et de se promener dans le musée en attendant. Des sandwiches et gâteaux peuvent être achetés dans le musée afin de gagner du temps. 

Mais comment entrer?

British Museum
The British Museum (credit: Nicole Baster, on Unsplash)

Curieusement, la réservation d’une place aux ‘Prints & Drawings’ ne vient pas avec une carte de lecteurice ou de billet afin d’entrer dans le musée et accéder aux study rooms qui sont à l’intérieur. Les foules qui se pressent aux portes du musée et les files d’attentes qui s’étirent sur 10km de trottoir ont de quoi terrifier. Mais il est tout à fait possible de se frayer son propre chemin jusqu’à la salle 90. Dirigez-vous vers l’entrée nord (Montague Place) et rapprochez-vous d’un membre du staff ou de la sécurité pour demander un accès direct au 4e étage (salle 90). Les emails échangés avec le personnel  pourront servir de preuve. Vous aurez peut-être la chance d’être accompagné·e jusqu’à un ascenseur qui vous amènera devant les grandes portes des ‘Prints & Drawings’.

room 90: Prints & Drawings

British Museum - reading room
Room 90: John White’s watercolours (credit: Louise McCarthy)

Il faut passer ces premières portes pour entrer dans une salle où divers dessins sont exposés au public. Room 90 se trouve ensuite sur la droite derrière la cimaise. À partir de 10h30, l’on peut sonner à l’interphone pour entrer dans la salle. Sacs et manteaux sont à déposer au vestiaire avant de signer dans un registre, se laver les mains et se laisser guider jusqu’à sa place. Comme partout, seuls les crayons de bois sont autorisés, et il n’est pas permis d’apporter à manger ou à boire dans la salle. Toute allée et venue est supervisée par le personnel qui est très aidant, efficace et à l’écoute.

Il n’y a plus qu’à!

https://www.britishmuseum.org/our-work/departments/prints-and-drawings

Louise McCarthy
Louise McCarthy

Washington, D. C. (USA): Library of Congress

Malgré son nom et son lien avec le Congrès qu’on aperçoit des fenêtres du Jefferson Building, cette bibliothèque est une institution ouverte au public. Il est même possible de la visiter gratuitement, mais c’est à ses ressources pour la recherche que le présent billet s’intéresse. Je vous propose ainsi un bref guide pour vous décider à faire le déplacement et pour vous repérer une fois sur place.

Trois sites à Capitol Hill

La bibliothèque se divise en trois sites : Adams Building, Madison Building et Jefferson Building, ce dernier étant le bâtiment historique principal. Tous trois sont à proximité l’un de l’autre au cœur de la vie politique fédérale américaine et non loin des musées gratuits qui jalonnent le National Mall (‘esplanade nationale’).

library - washington - research
James Madison Memorial Buidling, Library of Congress (credit: Louise McCarthy)

Identifiez donc au préalable où vous avez besoin de vous rendre. Les divers départements de la bibliothèque sont répartis sur les trois sites. Par exemple, pour consulter des cartes, il faut rejoindre la ‘Geography & Map Division’ dans les sous-sols aux allures d’hôpital du Madison Building. Les livres rares, entre autres choses, se trouvent eux au Jefferson.

Obtenir sa reader’s card et réserver des documents

Pour accéder aux ressources que vous avez localisées, il vous faudra une carte. Vous pouvez remplir un formulaire en ligne pour préparer votre bref entretien, ou simplement vous rendre sur place. Les démarches sont faciles et rapides, et il suffira de vous présenter au bureau dédié au 1er étage du Madison Building, muni.e d’une pièce d’identité. On imprimera alors pour vous une carte valable un an sur laquelle seront immortalisés les cernes accumulés pendant votre voyage.

book - library
Purchas his Pilgrims (1625) accessible aux ‘Rare Books and Special Collections’ (credit: Louise McCarthy)

Cette carte donne accès aux salles de lecture et ressources de l’institution, mais aussi aux tunnels (je vous laisse le soin de consulter internet pour de plus amples détails). Il est aisé de commander des documents et ce, parfois la veille pour le lendemain. Pour toute question, vous pouvez communiquer avec le personnel en utilisant le service « ask a librarian » en ligne ou par email si vous avez déjà des contacts.

Ask a librarian: https://ask.loc.gov/

Le Jefferson Building

L’architecture antiquisante du Jefferson Building vaut en soi le détour, mais surtout, c’est là que se trouvent la vaste salle de lecture centrale (au 1er), le Kluge Center (aussi au 1er), et les ‘Rare Books & Special Collections’ (au 2e). Votre carte vous donnera accès au bâtiment par l’entrée dédiée au personnel, à droite de l’accès au public. Après une enfilade de couloirs labyrinthiques et une ascension au 1er ou au 2e, vous pourrez enfin établir vos quartiers quelque part.

library - washington - research
Main Reading Room, Library of Congress (credit: Louise McCarthy)

Attention, la grande salle de lecture centrale est un bel espace mais n’est pas très confortable pour travailler longtemps (tables inclinées et glissantes,murmures de touristes, courants d’air, ouvrages de référence pas empruntables…).

Le ‘Kluge Center’

library - washington - research
Jefferson Building, Library of Congress (credit: Louise McCarthy)

Vous préférerez ainsi peut-être obtenir votre propre bureau au Kluge Center (au 1er étage) en écrivant à ses administrateurs. Présentez-vous par email, ‘state your business’ et demandez poliment un espace de travail individuel (‘cubicle’) qui puisse vous servir de base pour une période déterminée. De ce bureau, vous pourrez commander des ouvrages de littérature secondaire, rencontrer d’autres chercheurs/chercheuses, accéder à des bases de données autrement payantes, etc.

Kluge Center: https://www.loc.gov/programs/john-w-kluge-center/about-this-program/about-the-kluge-center/

Louise McCarthy
Louise McCarthy

Paris: Bibliothèque Nationale de France, site François-Mitterrand (13e)

L’intimidante BNF a certainement de quoi impressionner, mais ses proportions dunesques et ses profondeurs labyrinthiques ne devraient pas constituer un obstacle à vos désirs d’ermitage en BNF.

Voici un petit guide pour s’installer efficacement à la bibliothèque de recherche.

En amont de sa visite : les « pass recherche »

bnf - bibliothèque - paris
Les arborescences métallisées marquant l’entrée (crédit: Louise McCarthy)

Afin de profiter des ressources de la bibliothèque, il faut d’abord obtenir un « pass recherche » qui couvre la durée dont vous avez besoin. Un pass 1 jour (6euros) et un pass 5 jours (24euros) sont proposés, mais vous pouvez aussi faire faire un pass annuel au prix de 35euros. Il faudra simplement présenter une pièce d’identité et un document qui atteste de votre inscription en thèse.

Ce pass peut être fait en ligne (à récupérer au pôle info dans le hall d’entrée après les portiques de sécurité) ou sur place. Si vous n’êtes pas à Paris mais que vous envisagez au moins quelques demi-journées de travail à la BNF (à François Mitterrand ou ailleurs) dans l’année, il est avantageux de prendre un pass annuel, notamment parce qu’il donne aussi accès au musée et aux expositions.

En amont de sa visite : réservation de places et documents

Cette étape passée, n’oubliez pas de bien planifier votre venue et de réserver un créneau dans la semaine. La BNF est ouverte de 10h à 18h du mardi au vendredi, le lundi après-midi (14h-18h) et le samedi de 10 à 17h.

Un retard d’environ 30min est toléré, mais vous pouvez aussi différer votre heure d’arrivée à partir de votre compte si nécessaire.

A partir de votre compte, fouillez le catalogue, sélectionnez les ouvrages dont vous avez besoin et réservez-les avec votre place. L’intérêt de cet ermitage en bibliothèque de recherche est précisément cette consultation d’ouvrages que vous ne pouvez d’ailleurs pas emprunter.

Préambules déambulatoires

bibliothèque - bnf - paris
Les grands livres de verre aux quatre coins du site Mitterrand (crédit: Louise McCarthy)

Il est conseillé d’arriver en dehors des heures de forte affluence (la vue de groupes scolaires et étudiant.e.s en saison de partiels vous fera peut-être trembler en arrivant en bas des marches métalliques). Vous devriez de toute façon pouvoir échapper aux longues files d’attente en passant discrètement sur le côté avant de présenter votre pass. Vous pourrez alors flexer votre pass et emprunter le portique réservé aux chercheuses et chercheurs.

Dirigez-vous vers les casiers désormais à notre disposition au fond à droite. Une fois vos affaires réparties entre le casier et votre pochette transparente, passez le premier combo barrière/lourdes portes avant d’atteindre le rez-de-jardin dont vous apercevrez la verdure et les biquettes une fois le deuxième et dernier combo barrière/lourdes portes passé. Attention, il faut avoir une réservation pour franchir cette deuxième série d’obstacles.

Dans les entrailles de la géante

bibliothèque - BNF - paris
Les longs couloirs entre les bosquets et les salles de travail (crédit: Louise McCarthy)

Vous aurez tout le temps de préparer votre esprit à votre séance de travail en foulant le tapis rouge de la solitude vers la salle que vous avez choisie. Approchez le bureau central et demandez à ce qu’une place précise vous soit attribuée. C’est là que vous récupérerez vos ouvrages commandés.

Conseils de gestion de son énergie et de son temps

bibliothèque - bnf - recherche
Salle U de la bibliothèque de recherche (crédit: Louise McCarthy)

Entre la station de métro ou l’arrêt de bus où vous descendrez, la marche dans les courants d’air infernaux en surface, le passage par les portiques de sécurité, le tour par les casiers et la descente aux enfers au rez-de-jardin, la route vers la salle U et le début de votre séance de travail à proprement parler, vous pouvez compter environ 15-20 bonnes minutes selon votre degré de célérité.

Je recommanderais ainsi de prévoir un créneau pour 14h avec une arrivée à l’entrée principale vers 13h30 afin de ne pas trop se perdre dans l’étourdissant espace-temps de la BNF.

Il peut être avantageux de se donner pour objectif une première session de 2 heures jusqu’à une pause café (dans l’une des salles dédiées en bout de couloirs), avant de revenir pour 2 heures d’efforts supplémentaires. Le petit aller-retour vers les machines à café vous permettra en outre de vous dégourdir (oui, les chaises de la salle de recherche sont assez inconfortables).

Si vous n’êtes à Paris que pour un bref séjour et que vous souhaitez véritablement y passer la journée, vous pouvez arriver plus tôt (attention, pas le lundi) et découper votre journée en blocs de deux heures également. Profitez à midi des food trucks en surface pour déjeuner et un peu d’air frais.

Louise McCarthy
Louise McCarthy
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search