Paris: Bibliothèque Nationale de France, site François-Mitterrand (13e)

L’intimidante BNF a certainement de quoi impressionner, mais ses proportions dunesques et ses profondeurs labyrinthiques ne devraient pas constituer un obstacle à vos désirs d’ermitage en BNF.

Voici un petit guide pour s’installer efficacement à la bibliothèque de recherche.

En amont de sa visite : les « pass recherche »

bnf - bibliothèque - paris
Les arborescences métallisées marquant l’entrée (crédit: Louise McCarthy)

Afin de profiter des ressources de la bibliothèque, il faut d’abord obtenir un « pass recherche » qui couvre la durée dont vous avez besoin. Un pass 1 jour (6euros) et un pass 5 jours (24euros) sont proposés, mais vous pouvez aussi faire faire un pass annuel au prix de 35euros. Il faudra simplement présenter une pièce d’identité et un document qui atteste de votre inscription en thèse.

Ce pass peut être fait en ligne (à récupérer au pôle info dans le hall d’entrée après les portiques de sécurité) ou sur place. Si vous n’êtes pas à Paris mais que vous envisagez au moins quelques demi-journées de travail à la BNF (à François Mitterrand ou ailleurs) dans l’année, il est avantageux de prendre un pass annuel, notamment parce qu’il donne aussi accès au musée et aux expositions.

En amont de sa visite : réservation de places et documents

Cette étape passée, n’oubliez pas de bien planifier votre venue et de réserver un créneau dans la semaine. La BNF est ouverte de 10h à 18h du mardi au vendredi, le lundi après-midi (14h-18h) et le samedi de 10 à 17h.

Un retard d’environ 30min est toléré, mais vous pouvez aussi différer votre heure d’arrivée à partir de votre compte si nécessaire.

A partir de votre compte, fouillez le catalogue, sélectionnez les ouvrages dont vous avez besoin et réservez-les avec votre place. L’intérêt de cet ermitage en bibliothèque de recherche est précisément cette consultation d’ouvrages que vous ne pouvez d’ailleurs pas emprunter.

Préambules déambulatoires

bibliothèque - bnf - paris
Les grands livres de verre aux quatre coins du site Mitterrand (crédit: Louise McCarthy)

Il est conseillé d’arriver en dehors des heures de forte affluence (la vue de groupes scolaires et étudiant.e.s en saison de partiels vous fera peut-être trembler en arrivant en bas des marches métalliques). Vous devriez de toute façon pouvoir échapper aux longues files d’attente en passant discrètement sur le côté avant de présenter votre pass. Vous pourrez alors flexer votre pass et emprunter le portique réservé aux chercheuses et chercheurs.

Dirigez-vous vers les casiers désormais à notre disposition au fond à droite. Une fois vos affaires réparties entre le casier et votre pochette transparente, passez le premier combo barrière/lourdes portes avant d’atteindre le rez-de-jardin dont vous apercevrez la verdure et les biquettes une fois le deuxième et dernier combo barrière/lourdes portes passé. Attention, il faut avoir une réservation pour franchir cette deuxième série d’obstacles.

Dans les entrailles de la géante

bibliothèque - BNF - paris
Les longs couloirs entre les bosquets et les salles de travail (crédit: Louise McCarthy)

Vous aurez tout le temps de préparer votre esprit à votre séance de travail en foulant le tapis rouge de la solitude vers la salle que vous avez choisie. Approchez le bureau central et demandez à ce qu’une place précise vous soit attribuée. C’est là que vous récupérerez vos ouvrages commandés.

Conseils de gestion de son énergie et de son temps

bibliothèque - bnf - recherche
Salle U de la bibliothèque de recherche (crédit: Louise McCarthy)

Entre la station de métro ou l’arrêt de bus où vous descendrez, la marche dans les courants d’air infernaux en surface, le passage par les portiques de sécurité, le tour par les casiers et la descente aux enfers au rez-de-jardin, la route vers la salle U et le début de votre séance de travail à proprement parler, vous pouvez compter environ 15-20 bonnes minutes selon votre degré de célérité.

Je recommanderais ainsi de prévoir un créneau pour 14h avec une arrivée à l’entrée principale vers 13h30 afin de ne pas trop se perdre dans l’étourdissant espace-temps de la BNF.

Il peut être avantageux de se donner pour objectif une première session de 2 heures jusqu’à une pause café (dans l’une des salles dédiées en bout de couloirs), avant de revenir pour 2 heures d’efforts supplémentaires. Le petit aller-retour vers les machines à café vous permettra en outre de vous dégourdir (oui, les chaises de la salle de recherche sont assez inconfortables).

Si vous n’êtes à Paris que pour un bref séjour et que vous souhaitez véritablement y passer la journée, vous pouvez arriver plus tôt (attention, pas le lundi) et découper votre journée en blocs de deux heures également. Profitez à midi des food trucks en surface pour déjeuner et un peu d’air frais.

Louise McCarthy
Louise McCarthy


Citer ce billet
Louise McCarthy (2023, 7 février). Paris: Bibliothèque Nationale de France, site François-Mitterrand (13e). Les doctorant·es de la SEAA 17-18. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m7i3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search