2019, “L’expérience” (Paris-Nanterre)

Lien vers les actes de la journée/link to the contributions:

Numéro coordonné par Florence Schnebelen et Fabrice Schultz, avec la collaboration de Myriam-Isabelle Ducrocq, Yan Brailowsky, Anny Crunelle, Laïla Ghermani, Sandrine Parageau, Clotilde Prunier et Sophie Vasset.

Résumés, mots-clefs et notices biobibliographiques ci-dessous.

Abstracts, keywords and bio-bibliographies below.

1. l’experience aux xviie et xviiie siecles

Florence SCHNEBELEN

Fabrice SCHULTZ

Résumé

Le présent volume rassemble des contributions présentées dans le cadre des journées jeunes chercheurs qui se sont tenues les 26 et 27 septembre 2019 sur le thème « L’Expérience (xviie-xviiie siècles) ». Chacune de ces contributions s’attache à faire voir la richesse d’analyse que permet une étude approfondie sur la notion d’expérience dans le champ des sciences humaines selon trois axes majeurs : l’expérience individuelle, l’expérience de limites ainsi que l’influence de l’empirisme scientifique sur d’autres domaines disciplinaires.

Mots-clefs : Expérience, Sciences humaines, Epistémologie, Littératures et savoirs, Empirisme, Histoire des idées, Philosophie, Théologie, Histoire de l’art, Littérature

Abstract

This volume brings together contributions of the young researchers’ conference held on 26 and 27 September 2019 under the title “Experience in the 17th and 18th centuries.” Each contribution strives to provide valuable in-depth analyses on the notion of experience in the field of Humanities from three main perspectives: individual experience, the experience of limits and the influence of scientific empiricism on other disciplinary fields.

Keywords: Experience, Humanities, epistemology, literature and knowledge, empiricism, history of ideas, philosophy, theology, art history, literature

Notice bio-bibliographique 

Florence Schnebelen est docteure en littérature comparée et agrégée de lettres. Après un contrat doctoral à Sorbonne Université, elle a assuré des charges d’enseignement à l’université de Genève, à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et à l’université de Haute-Alsace, où elle est actuellement ATER. Sa thèse, intitulée « L’expérience romantique. Pensées et représentations de l’expérience dans le romantisme émergent de Goethe à Byron », interroge l’expérience en tant que thème privilégié de la production littéraire du tournant des XVIIIe et XIXe siècles et ses appropriations plurivoques dans l’élaboration de l’esthétique romantique.

Fabrice Schultz est professeur agrégé et enseigne à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (Université de Haute Alsace). Membre de l’UR2325, « Savoirs dans l’Espace Anglophone : Représentations, Culture, Histoire », il prépare actuellement une thèse intitulée « De la Terre au Ciel : la figure de la sphère et ses analogues dans la poésie de Richard Crashaw (1612-1649) ». Ce sujet met en relation théologie, philosophie, science, esthétique et poétique. Ses centres d’intérêt sont la littérature des XVIe et XVIIe siècles, la rhétorique, la poétique ainsi que les rapports entre représentations visuelles et littéraires.

Bio-bibliography

Florence Schnebelen holds a PhD in comparative literature from Sorbonne University and an agrégation de lettres. She has taught comparative literature and literary theory at the universities of Sorbonne, Geneva, and Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, and is now Teaching and Research Assistant in General and Comparative Literature at the University of Haute-Alsace. Her research, which focuses on the turn of the 18th and 19th centuries, combines literature, philosophy, and the history of science. Her thesis, entitled “Romantic Experience. Thoughts and Representations of Experience in the emerging Romanticism from Goethe to Byron, reassesses the foundations of romantic aesthetics as shaped by experience in order to analyse their critical reconstructions.

Fabrice Schultz teaches English at ENSCMu, a National College of Chemical Engineering at Université de Haute Alsace, Mulhouse, France. He is currently completing a PhD in English literature at Université de Strasbourg, Strasbourg, France, as a member of the research unit UR2325, “Knowledge in the Anglophone Area: Representations, Culture, History (SEARCH).” His dissertation investigates images of spheres in Richard Crashaw’s poetry (1612-1649), a subject that connects theology, philosophy, science, aesthetics and poetics. His main areas of interest are sixteenth and seventeenth century literature, rhetoric and poetics as well as the relationship between visual and verbal representations.

2. Une expérience au profit de la santé : la découverte de la technique de l’inoculation contre la variole par Lady Mary Wortley Montagu

Justine DUPOUY

Résumé

Lady Mary est aujourd’hui considérée comme la première voyageuse anglaise en Orient. Elle passa deux ans de sa vie à Constantinople aux côtés de son mari, Edward Wortley Montagu, nommé ambassadeur en 1716. Elle y vécut une expérience singulière qu’elle relata à ses proches dans sa correspondance. Les cinquante-deux lettres de l’ambassade furent publiées pour la première fois un an après sa mort, en 1763. Certaines d’entre elles sont aujourd’hui célèbres, notamment celles décrivant la technique de l’inoculation contre la variole que Lady Mary découvrit en Turquie. De retour en Angleterre, Lady Mary lutta pour introduire cette pratique se heurtant à la profession médicale. L’inoculation contre la variole permit de sauver un grand nombre de vies en Angleterre. Elle est aujourd’hui considérée comme l’ancêtre du vaccin, inventé par Edward Jenner à la fin du siècle, en 1796.

Mots-clefs : Lady Mary Wortley Montagu, variole, inoculation, variolisation, vaccin, récits de voyage, écriture féminine, épistolarité, Empire Ottoman, XVIIIe siècle.

Abstract

Lady Mary is nowadays considered as the first woman traveller in the East. She spent two years in Constantinople from 1716 to 1718 with her husband Edward Wortley Montagu, the then newly appointed British Ambassador to the Ottoman Empire. She wrote about this unique experience in fifty-two letters she sent to her relatives. Her travel letters were published for the first time in 1763, one year after her death. Lady Mary is today remembered for her Turkish Letters, especially those relating her discovery of the inoculation technique. Lady Mary promoted the technique on her return to London but faced a great deal of resistance from the medical establishment. Smallpox inoculation was the first method for controlling the disease and saved many lives in England. The inoculation technique was used until Edward Jenner developed the vaccine to prevent smallpox infections in 1796.

Keywords: Lady Mary Wortley Montagu, smallpox, inoculation, variolation, vaccine, travel writing, women’s writing, letter writing, Ottoman Empire, XVIIIth century.

Notice bio-bibliographique 

Justine Dupouy est docteur d’Aix-Marseille Université. Elle a soutenu sa thèse en 2019 intitulée « Une épistolière au dix-huitième siècle : les lettres de Lady Mary Wortley Montagu » sous la direction du Professeur Jean Viviès. Elle a publié deux articles « Lady Wortley Montagu : une occidentale à la découverte de l’Orient » dans le vingt-et-unième numéro de la revue Imaginaires des Presses Universitaires de Reims en 2017, et également « Les lettres de Lady Mary Wortley Montagu : traces d’une vie de voyages » dans l’ouvrage La lettre, trace du voyage à l’époque moderne et contemporaine publié en 2019 aux Presses Universitaires de Paris Nanterre. Elle a également publié l’ouvrage Lady Mary Wortley Montagu : Une épistolière au siècle des Lumières aux PUP en 2022.

Bio-bibliography

Justine Dupouy is doctor of English studies at Aix Marseille University. She defended her dissertation entitled Une épistolière au dix-huitième siècle : les lettres de Lady Mary Wortley Montagu in 2019 under the supervision of Jean Viviès. She published two articles entitled Lady Wortley Montagu : une occidentale à la découverte de l’Orient in 2017 and Les lettres de Lady Mary Wortley Montagu : traces d’une vie de voyages in 2019. She also published Lady Mary Wortley Montagu : Une épistolière au siècle des Lumières in 2022.

3. L’expérience coloniale aux XVIIe et XVIIIe siècles : parcours de deux huguenots dans les États de New York et de Caroline du Sud

Florence GASPARINI LARATTE

Résumé

Cet article présente deux expériences coloniales ayant eu lieu dans les États de New York et de Caroline du Sud aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les parcours de Louis Dubois et d’André Guillebeaux, deux colons huguenots, y sont décrits. Ces hommes ont quitté clandestinement la France pour motif religieux et ont émigré vers l’Amérique. Ils ont trouvé refuge dans les colonies de New Paltz (1678) et New Bordeaux (1764). L’article est une étude comparative de ces expériences dans le Nouveau Monde. L’article porte également sur le patrimoine matériel encore visible dans les deux colonies et son impact sur le tourisme de mémoire aux États-Unis.

Mots-clefs : Caroline du Sud, New York, Amérique coloniale, protestantisme, huguenots, Société Huguenote, préservation, patrimoine, National Historic Landmark, tourisme colonial.

Abstract

This article focuses on two colonial experiences that took place in the states of New York and South Carolina, in the 17th and 18th centuries. It describes the migration of two Huguenots, Louis Dubois and André Guillebeaux, who left France because of religious persecution to settle in America. They established themselves in the colonies of New Paltz (1678) and New Bordeaux (1764). This article is a comparative study of these two experiences in the New World. It also focuses on the heritage left by the Huguenots in these two colonies and the way these villages have become a touristy area.

Key words: South Carolina, New York, colonial America, Protestantism, Huguenots, Huguenot Society, preservation, heritage, National Historic Landmark, colonial tourism.

Notice bio-bibliographique 

Florence Gasparini Laratte est doctorante en civilisation américaine à l’université Paris 8 sous la direction de Bertrand Van Ruymbeke. Sa thèse porte sur la préservation du patrimoine huguenot dans les États de Floride, de Caroline du Sud et de New York. Elle s’intéresse également au tourisme colonial aux États-Unis et aux actions de préservation menées par le National Park Service.

Bio-bibliography

Florence Gasparini Laratte is a PhD candidate in American History from the University Paris 8. She studies under the direction of Bertrand Van Ruymbeke. Her thesis focuses on the preservation of the Huguenot Heritage in the states of Florida, South Carolina and New York. She also works on colonial tourism in the United States and on the preservation done by the National Park Service.

4. L’expérience du paysage au Salon : nature, sensation et connaissance

Claire SOURDIN

Résumé

Le XVIIIe siècle amorce une scission entre le domaine des sciences et celui des beaux-arts. Parallèlement à ce constat, le Salon offre au public l’occasion de faire l’expérience de l’art. Ce rapport nouveau aux œuvres et la possibilité pour de nouveaux protagonistes de produire un discours sur l’art va modifier la conception même de l’expérience esthétique avant la lettre. Cet article vise à comprendre comment les commentateurs du Salon ont tenté de construire un discours rationnel sur une matière plus propre a priori au plaisir qu’à l’émergence d’un savoir. Par ce parallélisme évident, visible jusque dans la polysémie du terme « expérience » il s’agit de penser cette co-existence de l’expérience sensible et scientifique.

Mots-clefs : Histoire de l’art, Art français des XVIIe et XVIIIe siècles, Esthétique, Expérience, Sciences, Paysage, Ekphrasis, Salon, Critique d’art, Peinture

Abstract

The 18th century saw a gradual split between Science and Arts. Along with this observation, the Salon offered everyone the opportunity to experience art. This new relationship to works of art and the possibility for new protagonists to produce a discourse on it altered the conception of the aesthetic experience. This article aims to understand how commentators of the Salon tried to construct a rational discourse on a matter a priori more suitable for pleasure than for knowledge. In this obvious parallelism, noticeable in the very polysemy of the term “experience”, lies the question of the way one envisions the co-existence of sensitive and scientific experience.

Keywords: Art History, Early Modern French Art, Aesthetics, Experience, Science, Landscape, Ekphrasis, Salon, Art Criticism, Painting

Notice bio-bibliographique 

Claire Sourdin est doctorante en histoire de l’art moderne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle rédige une thèse sur la pastorale dans les arts visuels au xviiie siècle. Ses intérêts de recherche portent sur le paysage, les représentations de la vie champêtre et plus largement sur l’histoire du goût et des sensibilités. Les actes du colloque sur le corps sensoriel au XVIIIe siècle organisé par l’Université Trois-Rivières en 2018 auquel elle a participé seront prochainement publiés. Enfin, elle a codirigé l’édition du douzième numéro de la revue Histo.art des Éditions de la Sorbonne « Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne » paru en septembre 2020.

Bio-bibliography

Claire Sourdin is a PhD candidate in Art History at Panthéon-Sorbonne University. She is writing a dissertation on the Pastoral in the French visual arts in the 18th century. Her research focuses on representations of landscape, representations of country life and the history of taste and sensibilities. Among other things, she co-edited the twelfth issue of the journal Histo.art from Éditions de la Sorbonne “Le fond de l’œuvre. Arts visuels et sécularisation à l’époque moderne”, published in September 2020.

5. « We in ourselves rejoice » : L’expérience de la pensée dans les « conversation poems » de Samuel T. Coleridge

Pauline HORTOLLAND

Résumé

Cet article montre que l’ambition de Coleridge dans les « conversation poems » n’est pas tant de décrire une expérience que de réfléchir aux conditions de possibilité de celle-ci, notamment d’un point de vue épistémologique et philosophique, en s’interrogeant sur les modèles que donnent l’idéalisme et le réalisme. En outre, la poésie, plutôt que de simplement représenter une expérience, devient le terrain de cette expérience, dans la forme du poème. Le poème autorise des phénomènes de superposition, des associations et des articulations sonores qui mettent en avant le caractère naturellement récursif de la pensée, exemplifié par la forme circulaire du « conversation poem ». Cet article s’attachera à souligner la tension dans les « conversation poems » entre la description de l’expérience d’un réel dont l’appréhension devient de plus en plus problématique, et l’expérience de la pensée à l’œuvre que procure au lecteur la forme même du poème.

Mots-clefs : expérience, Coleridge, conversation, pastorale, réalisme, idéalisme, épistémologie, romantisme anglais, romantisme, expérimentation

Abstract

This article argues that Coleridge’s ambition in his so-called “conversation poems” is not so much to describe an experiment as to reflect on its conditions of possibility, notably from an epistemological and philosophical viewpoint, questioning the models provided by idealism and realism. Moreover, the poems, instead of merely representing an experiment, become the testing ground of this experiment, in their very form. Poetry allows for sonic and semantic superpositions, associations and articulations, putting to the foreground the recursive nature of thought which is exemplified by the characteristic circular form of the “conversation poems.” The aim of this article is to underline the tension in Coleridge’s “conversation poems” between the description of reality as something more and more difficult to apprehend, and the way thought is made an object of experimentation for the reader in the very form of the poem.

Keywords: Experience, Coleridge, Conversation, Pastoral, Realism, Idealism, Epistemology, English Romanticism Romanticism, Experiment

Notice bio-bibliographique 

Pauline Hortolland est doctorante à Université de Paris. Sa thèse porte sur la notion d’événement dans la poésie de Percy Bysshe Shelley. Elle s’intéresse plus généralement aux liens entre philosophie et poésie dans le romantisme anglais.

Bio-bibliography

Pauline Hortolland is a PhD candidate at the Department of English and American Studies of Université de Paris. Her current research focuses on the poetry of Percy Bysshe Shelley, with a particular emphasis on the notions of event, becoming and potentiality. She is also interested in the connection between philosophy and poetry in British Romanticism.

6. La voix poétique et l’expérience de l’indicible dans la poésie de dévotion de Richard Crashaw (1612-1649)

Fabrice SCHULTZ

Résumé

Si la poésie est envisagée comme une tentative d’exprimer une expérience individuelle, parfois intérieure, se heurtant aux limites de la langue, l’expérience de l’indicible dans la poésie de dévotion de Richard Crashaw constitue en premier lieu la manifestation d’une entreprise spirituelle mystique. Au-delà de la difficile quête du mot juste et de l’éloge paradoxal du silence, l’indicible lié à l’évocation de l’Incarnation du Verbe et de l’union mystique au Christ souligne l’optimisme du locuteur et sa croyance dans l’efficace du verbe poétique qui peut lui permettre de s’approcher de Dieu.

Mots-clefs : Formalisme, Historicisme, Indicible, Limites de la langue, Musique, Mystique, Poétique, Rhétorique, Richard Crashaw, Silence

Abstract

If poetry is envisioned as the attempt to express an individual and sometimes spiritual experience in verse and to meet the limits of language, the experience of the unspeakable in Richard Crashaw’s devotional poetry manifests, first and foremost, the speaker’s quest to achieve mystical contemplation. Searching for the right word and paradoxically praising silence, the speaker tries to describe the unspeakable inherent to the Incarnation of the Word and to mystical union to Christ in a way which underscores his optimism and his faith in the power of poetry as a means of getting closer to God.

Keywords: Formalism, Historicism, Unspeakable, Limits of Language, Music, Mysticism, Poetics, Rhetoric, Richard Crashaw Silence

Notice bio-bibliographique 

Fabrice Schultz est professeur agrégé et enseigne à l’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (Université de Haute Alsace). Membre de l’UR2325, « Savoirs dans l’Espace Anglophone : Représentations, Culture, Histoire », il prépare actuellement une thèse intitulée « De la Terre au Ciel : la figure de la sphère et ses analogues dans la poésie de Richard Crashaw (1612-1649) ». Ce sujet met en relation théologie, philosophie, science, esthétique et poétique. Ses centres d’intérêt sont la littérature des XVIe et XVIIe siècles, la rhétorique, la poétique ainsi que les rapports entre représentations visuelles et littéraires.

Bio-bibliography

Fabrice Schultz teaches English at ENSCMu, a National College of Chemical Engineering at Université de Haute Alsace, Mulhouse, France. He is currently completing a PhD in English literature at Université de Strasbourg, Strasbourg, France, as a member of the research unit UR2325, “Knowledge in the Anglophone Area: Representations, Culture, History (SEARCH).” His dissertation investigates images of spheres in Richard Crashaw’s poetry (1612-1649), a subject that connects theology, philosophy, science, aesthetics and poetics. His main areas of interest are sixteenth and seventeenth century literature, rhetoric and poetics as well as the relationship between visual and verbal representations.

7. The Empirical Study of Human Nature in Scottish Enlightenment Thought

Trung Thien Kim NGUYEN

Résumé

Cet article s’intéresse au projet entrepris par les penseurs écossais du dix-huitième siècle, dénommé « la science de l’homme », qui consista à produire une analyse démontrée scientifiquement, aussi complète que possible, de la nature humaine. Parmi les objets de l’enquête menée par les Écossais, l’on compte le comportement humain – les manières, les actions et les raisons qui les sous-tendent – mais aussi les institutions sociales – la loi, la famille, la religion, l’art, la propriété, le langage, la science et les goûts – ainsi que les valeurs et les normes morales. En s’appuyant sur des données et des preuves empiriques, leur objectif fut de découvrir les causes morales qui pourraient expliquer les phénomènes moraux de manière semblable aux scientifiques qui recherchent des causes physiques pour comprendre les phénomènes naturels. En définitive, leur recherche a porté ses fruits, comme le montrent les motifs répétitifs qu’ils ont décelés et qui leur permirent de soutenir l’idée de causes morales et d’édification de lois et de règles générales. Ainsi, l’analyse exhaustive, fondée et structurée de la nature humaine qu’ils proposèrent constitua sans doute, et plus que tout ce que l’Écosse du dix-huitième siècle put offrir, la contribution la plus remarquable du pays au mouvement philosophique des Lumières.

Mots-clefs : Lumières écossaises, science de l’homme, philosophie morale, empirisme, méthodologie scientifique, nature humaine, histoire conjecturale, David Hume, Adam Smith, Thomas Reid, Adam Ferguson

Abstract

This paper focuses on a project initiated by eighteenth-century Scottish thinkers, known as the Science of Man, which consisted in elaborating an account of human nature both scientifically warranted and as comprehensive as possible. The objects of inquiry to which the Scots paid heed included human behaviour – manners, motives, and actions – but also social institutions – law, family, religion, arts, property, language, science, and taste – as well as moral values and standards. Using empirical facts and evidence, their aim was to discover the moral causes that could account for moral phenomena in the same way as scientists look for physical causes to understand natural phenomena. Ultimately, their research was successful as they found patterns which enabled them to endorse the idea of moral causes along with the establishment of general laws or rules. Therefore, their comprehensive informed and structured account of human nature arguably constituted, more than anything else that Scotland produced in the eighteenth century, the country’s most distinctive contribution to the Enlightenment.

Keywords: Scottish Enlightenment, Science of man, Moral Philosophy, Empiricism, Scientific Methodology, Human Nature, Conjectural History, David Hume, Adam Smith, Thomas Reid, Adam Ferguson

Notice bio-bibliographique 

Trung Thien Kim NGUYEN effectue une thèse de doctorat en études anglophones à l’Université Sorbonne Nouvelle et enseigne (PRAG) à CY Cergy Paris Université. Ses champs de recherche incluent la philosophie du dix-huitième siècle, la pensée morale et politique des penseurs des Lumières écossaises, et l’histoire des idées en Grande-Bretagne. Elle a récemment publié des chapitres d’ouvrage sur Adam Smith et Adam Ferguson. Sa thèse en histoire des idées du dix-huitième siècle porte sur la conception morale de la justice dans l’œuvre de David Hume, Adam Smith, Adam Ferguson and Thomas Reid, l’impact social de la justice morale au travers des institutions légales et politiques et sa corrélation avec la notion de morale conçue dans la tradition du droit naturel du dix-septième siècle.

Bio-bibliography

Trung Thien Kim NGUYEN is enrolled in a PhD programme at Sorbonne Nouvelle University and she teaches at CY Cergy Paris University. She has research interests in eighteenth-century philosophy, the moral and political thought of Scottish Enlightenment thinkers, and British intellectual history. She has published book chapters on Adam Smith and Adam Ferguson. Her PhD work in eighteenth-century intellectual history focuses on the moral conception of justice in the works of David Hume, Adam Smith, Adam Ferguson and Thomas Reid, the social impact of moral justice through legal and political institutions, and its correlation with morals as understood in the seventeenth-century natural law tradition.

8. Consécration et subversion du modèle empiriste dans la littérature libertine du XVIIIe siècle

Florence SCHNEBELEN

Résumé

En faisant de l’expérience le fondement de sa « méthode », la littérature libertine présente une subversion du modèle empiriste hérité de la philosophie et de l’épistémologie des xviie et xviiie siècles. Ni base d’un universalisme confiant comme chez les Lumières, ni affirmation d’une singularité radicale comme elle le sera ensuite chez les romantiques, l’expérience est dans la littérature libertine un principe de dépravation, qui détourne le modèle scientifique et philosophique en un utilitarisme scélérat. La littérature libertine consacre le rôle essentiel de l’expérience dans la formation personnelle du libertin et, plus encore, dans la constitution d’un ethos libertin. Mais si le libertin se présente comme celui qui accumule les expériences et soumet les autres à son expérience, son itinéraire se dégage pourtant de toute formation (à rebours de ce que l’on trouve dans l’itinéraire romanesque), la logique cumulative venant y corrompre la quête existentielle.

Mots-clefs : Expérience, libertinage, empirisme, épistémocritique, protocole expérimental, sciences et littérature,  littérature du xviiie siècle, itinéraire romanesque, Crébillon, Laclos, Sade

Abstract

By making experience the basis of its “method”, libertine literature presents a subversion of the empiricist model inherited from the philosophy and epistemology of the 17th and 18th centuries. Being neither the basis of a confident universalism as in the Enlightenment, nor the affirmation of a radical singularity as it later was in the Romantic period, experience in libertine literature is a principle of depravity, which diverts the scientific and philosophical model into a villainous utilitarianism. Libertine literature celebrates the essential role of experience in personal formation and, even more, in the constitution of a libertine ethos. But if the libertine is presented as the one who accumulates experience and submits others to his experience, his itinerary is nevertheless free of any formation (contrary to what we find in the roman d’apprentissage), the cumulative logic there corrupting the existential quest.

Keywords: Experiment, Libertinage, Empiricism, Epistemocriticism, Experimental protocol, Science and Literature, 18th-century Literature, Roman d’apprentissage, Crébillon, Laclos, Sade

Notice bio-bibliographique 

Florence Schnebelen est docteure en littérature comparée et agrégée de lettres. Après un contrat doctoral à Sorbonne Université, elle a assuré des charges d’enseignement à l’université de Genève, à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et à l’université de Haute-Alsace, où elle est actuellement ATER. Sa thèse, intitulée « L’expérience romantique. Pensées et représentations de l’expérience dans le romantisme émergent de Goethe à Byron », interroge l’expérience en tant que thème privilégié de la production littéraire du tournant des XVIIIe et XIXe siècles et ses appropriations plurivoques dans l’élaboration de l’esthétique romantique.

Bio-bibliography

Florence Schnebelen holds a PhD in comparative literature from Sorbonne University and an agrégation de lettres. She has taught comparative literature and literary theory at the universities of Sorbonne, Geneva, and Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, and is now Teaching and Research Assistant in General and Comparative Literature at the University of Haute-Alsace. Her research, which focuses on the turn of the 18th and 19th centuries, combines literature, philosophy, and the history of science. Her thesis, entitled “Romantic Experience. Thoughts and Representations of Experience in the emerging Romanticism from Goethe to Byron,reassesses the foundations of romantic aesthetics as shaped by experience in order to analyse their critical reconstructions.

Louise McCarthy
Louise McCarthy


Citer ce billet
Louise McCarthy (2023, 11 janvier). 2019, “L’expérience” (Paris-Nanterre). Les doctorant·es de la SEAA 17-18. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m7i0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search