Agenda artistique – Festival d’Avignon 2024

Du 29 juin au 21 juillet a lieu la 78e édition du plus grand festival de théâtre en France, le Festival d’Avignon. Après l’anglais en 2023, c’est la langue espagnole et la culture hispanique qui sont célébrées lors de cette édition. S’il n’est donc pas étonnant de retrouver Don Quichotte dans de nombreux spectacles et films en lien avec la première modernité au programme du IN (le programme du OFF devrait sortir en juin), l’ingénieux hidalgo n’est pas la seule figure centrale de nos corpus mise à l’honneur cette année : Richard III sera également présent.

Visuel de la 78e édition du Fesrival d'Avignon
Visuel de la 78e édition du Festival d’Avignon, capture d’écran réalisée à partir du site officiel © Festival d’Avignon

Pour réserver vos places, rendez-vous sur le site officiel du Festival. Les places de cinéma sont à 7€50, les places de théâtre à 10€ avec la carte 3 clés, qui coûte 1€ pour les étudiants. Le tarif normal est de 30€. N’hésitez pas à appeler la billetterie s’il ne reste plus de places en ligne, il y a généralement des quotas définis pour chaque mode de vente.

Quichotte

Après Le Songe d’une nuit d’été lors de l’édition 2023, le metteur en scène Gwenaël Morin revient avec une « variation libre » sur un autre classique de la littérature de la première modernité. Gwenaël Morin livre ici le deuxième spectacle de son projet Démonter les remparts pour finir le pont, qui doit courir sur quatre éditions du Festival.

Du lundi 1er juillet au samedi 20 juillet, Jardin de la rue de Mons, Maison Jean Vilar (où avait déjà été représenté son Songe)

Honor de cavallería

Honor de cavallería © Albert Serra
Honor de cavallería © Albert Serra

En parallèle du spectacle de Gwenaël Morin, le film Honor de cavallería d’Albert Serra, lui aussi en lien avec le Quichotte, est projeté au cinéma Utopia dans le cadre du programme Territoires cinématographiques du Festival, qui a pour vocation d’être un espace de dialogue entre le spectacle vivant et le cinéma. Sorti en 2006, le film part d’une question : « Et si le Quichotte n’existait pas ? ».

Jeudi 4 juillet à 15h, cinéma Utopia-Manutention

Juana ficción

Également en lien avec le Siècle d’or espagnol est programmé un spectacle de danse créé par La Ribot et Asier Puga, qui met en scène la figure de Jeanne Ire de Castille, dite Jeanne la Folle, mère de Charles Quint. En 1992, La Ribot avait déjà consacré une pièce à cette reine méconnue de l’histoire espagnole, El triste que nunca os vido. Elle revient trente ans plus tard sur cette figure tragique, source d’inspiration cette fois d’un spectacle de danse et de musique qui entend lui redonner une voix.

Du mercredi 3 juillet au dimanche 7 juillet, Cloître des Célestins

Història d’un senglar (o alguna cosa de Ricard)

Història d'un senglar (o alguna cosa de Ricard), Gabriel Calderón © Felipe Mena
Història d’un senglar (o alguna cosa de Ricard), Gabriel Calderón © Felipe Mena

Le spectacle suivant sort de Don Quichotte mais reste dans la sphère hispanique : il s’agit d’une adaptation de Richard III de Shakespeare mise en scène par Gabriel Calderón. Dans ce seul-en-scène, l’acteur Joan Carreras incarne à la fois Richard III et l’acteur qui le joue, pour qui ce rôle représente une véritable opportunité de voir sa carrière décoller.

Du vendredi 12 juillet au dimanche 21 juillet, Théâtre Benoît-XII

The Lost king

En lien avec Richard III est projeté le film The Lost King (2022) de Stephen Frears, histoire romancée de la découverte de l’emplacement de la dépouille de Richard III par Philippa Langley en 2012.

Lundi 15 juillet à 15h, cinéma Utopia-Manutention

Et aussi : Liberté, d’Albert Serra

Un dernier évènement qui a trait à la première modernité est le film Liberté, également réalisé par Albert Serra. Ce film de 2019, inspiré de l’œuvre du Marquis de Sade, met en scène les aventures de libertins expulsés de la cour de Louis XVI.

Jeudi 4 juillet à 18h, cinéma Utopia-Manutention

Potrait de l'autrice, Alice Marion-Ferrand
Alice Marion-Ferrand


Citer ce billet
Louise McCarthy (2024, 26 avril). Agenda artistique – Festival d’Avignon 2024. Les doctorant·es de la SEAA 17-18. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/wbk5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search